mon portail grossesse

Dernière mise à jour le : 02/05/2018

Les actus d'Agir Magazine

Les affections psychiques liées au travail

Le 20/02/2018

Le rapport « Santé travail : enjeux & actions » de l’Assurance Maladie - Risques professionnels apporte un éclairage inédit sur les affections psychiques liées au travail prises en charge au titre des accidents du travail, de trajet et des maladies professionnelles.

En 2016, la branche AT/MP a reconnu plus de 10 000 affections psychiques au titre des accidents du travail, cela représente environ 1,6 % des accidents du travail avec arrêt (contre 1 % en 2011).

Ces chiffres augmentent de manière continue dans un contexte général de baisse de la sinistralité au travail. 596 cas ont également été reconnus au titre des maladies professionnelles en 2016, soit 7 fois plus qu’il y a 5 ans. Les victimes sont majoritairement des femmes, employées dans le secteur médico-social, le commerce de détail et les transports...

Toutes les actualités

Le dossier spécial d'AGIR Magazine n°75

Les nanoparticules

La santé et la qualité de vie au travail

Initiée il y a plus de 20 ans déjà, la révolution « nano » est en marche. L’infiniment petit se met au service de la technologie pour faire profiter aux matériaux de « propriétés nouvelles ».

Pour comprendre les enjeux et l’impact des nanoparticules, encore faut-il bien les définir. Les matériaux nanométriques peuvent avoir une origine naturelle, non intentionnelle ou intentionnelle. Les feux de forêt, éruptions volcaniques, virus et embruns marins contiennent par exemple des particules nanométriques naturelles. Produites par l’activité de l’homme mais sans intention, les émissions de moteurs et différentes fumées (soudage, bitumage, asphaltage…) sont quant à elles considérées comme des particules ultrafines « accidentelles ».

Enfin, les nanoparticules entrent dans la grande famille des nanomatériaux, volontairement fabriqués pour leurs propriétés inédites. On parle ici de nanomatériaux manufacturés.  Mais la révolution nano ne s’arrête pas aux nanoparticules, d’autres nanomatériaux sont concernés: les « nano-objets ». Les nanofibres, nanotubes, nanofilaments et nanobâtonnets présentent deux dimensions (2D) inférieures à 100 nanomètres, contre trois pour les nanoparticules. Enfin, le ...



  • Facebook
  • Twitter


EN PARUTION !

AGIR Magazine
n°75

Parution :
Mars / Avril 2018


FEUILLETEZ AGIR MAGAZINE

Feuilletez Agir Magazine en ligne