mon portail grossesse

Dernière mise à jour le : 09/04/2018

Les actus d'Agir Magazine

Travaux à proximité des réseaux...

Le 13/03/2017

Le transport et la distribution d’eau, d’électricité, de gaz, des services de télécommunications, la collecte des eaux pluviales, etc, reposent sur des réseaux, aériens ou souterrains, dont le maillage est dense, en particulier en milieu urbain.

Les pouvoirs publics ont engagé il y a quelques années une réforme en profondeur de la réglementation et des pratiques en vigueur afin d’améliorer la sécurité lors des travaux à proximité des réseaux.

Son entrée en vigueur s’est accompagnée d’une nouvelle répartition des rôles et des responsabilités des acteurs directement concernés : les maîtres d’ouvrage, les exploitants de réseaux et les entreprises de travaux.

Afin de mieux d’identifier le rôle de chaque intervenant, et les responsabilités qui lui incombe au cours des neuf étapes d’un projet, le SERCE, en collaboration avec la FNCCR, a publié un vademecum intitulé : « Travaux à proximité des réseaux - Nouvelle réglementation, nouvelles procédures DT-DICT »

Le document propose également une synthèse des questions qui reviennent le plus fréquemment sur la mise en oeuvre de la nouvelle réglementation DT-DICT. 

Toutes les actualités

Le dossier spécial d'AGIR Magazine n°75

Les nanoparticules

La santé et la qualité de vie au travail

Initiée il y a plus de 20 ans déjà, la révolution « nano » est en marche. L’infiniment petit se met au service de la technologie pour faire profiter aux matériaux de « propriétés nouvelles ».

Pour comprendre les enjeux et l’impact des nanoparticules, encore faut-il bien les définir. Les matériaux nanométriques peuvent avoir une origine naturelle, non intentionnelle ou intentionnelle. Les feux de forêt, éruptions volcaniques, virus et embruns marins contiennent par exemple des particules nanométriques naturelles. Produites par l’activité de l’homme mais sans intention, les émissions de moteurs et différentes fumées (soudage, bitumage, asphaltage…) sont quant à elles considérées comme des particules ultrafines « accidentelles ».

Enfin, les nanoparticules entrent dans la grande famille des nanomatériaux, volontairement fabriqués pour leurs propriétés inédites. On parle ici de nanomatériaux manufacturés.  Mais la révolution nano ne s’arrête pas aux nanoparticules, d’autres nanomatériaux sont concernés: les « nano-objets ». Les nanofibres, nanotubes, nanofilaments et nanobâtonnets présentent deux dimensions (2D) inférieures à 100 nanomètres, contre trois pour les nanoparticules. Enfin, le ...



  • Facebook
  • Twitter


EN PARUTION !

AGIR Magazine
n°75

Parution :
Mars / Avril 2018


FEUILLETEZ AGIR MAGAZINE

Feuilletez Agir Magazine en ligne